Parcours entre femmes saison 2018-2019...

Témoignages en vidéo :

Témoignages écrits :

Khity :

Mon nom est Khity, d'un âge certain.... 

Eh oui, ce travail d'individuation  dans un parcours de femmes sacrées peut se faire à tout âge !!!

J'ai cheminé avec Véronique et nos " soeurs" de coeur, d'âme, pendant 9 mois.

Chaque séjour fut  extrêmement riche et intense pour nous toutes ! quelle magie de constater l'évolution de chaque femme, sur cette route.

Je n'avais jamais encore  vécu autant de fluidité, d'amour, de respect, d'accueil, d'humanité, d'authenticité, de tendresse, de douceur, de partage dans un  groupe de travail d'individuation, et Dieu sait que  je n'en suis pas à mon premier !!

Que de joies, de sourires, de bienveillance, d'humour, de délicatesse, de connivence  pour me nourrir l'âme et le corps !!

En effet notre facilitatrice, Véronique, nous a permis  tout cela aussi, grâce à son excellence professionnelle, son écoute attentive  et bienveillante, son intuition très aiguisée, ses vivencias percutantes : de la MAGIE  à chaque fois  !!

Merci à elle de m'avoir, de nous avoir guidées dans cet accouchement de nous-même , ....et ce n'est qu'un commencement puisque je viens de m'inscrire de nouveau à ce parcours, pour aller encore plus en profondeur dans l'harmonisation de mon corps et de mon âme !

Valérie :

Avant le parcours, j’avais parfois du mal avec mon corps de femme, à me mouvoir de manière fluide, à l’accepter dans sa globalité.

Depuis le parcours, mon corps est mon allié indéfectible (avec mon âme). Je l’écoute, lui parle et prends soin de lui.

Le parcours m’a permis de me réconcilier avec plusieurs facettes de ma personnalité et donc d’accepter toutes les facettes des autres.

Ce parcours est allé crescendo. Ce qui a été magique, c’est l’entente spontanée immédiate et le lien fort avec toutes les femmes dès le premier week-end ! j’ai eu surtout des prises de conscience en voyant l’épanouissement des autres femmes.

La sororité a été et continue d’être une expérience enrichissante de liens affectifs chaleureux, de bienveillance, de soutien et d’encouragement.

Ce qui a changé, c’est ma manière plus authentique de parler, donc les rapports hommes/femmes sont plus vrais et agréables.

Véronique est remarquable car elle est à l’écoute, elle nous touche par des paroles justes et bienveillantes. Ses cours et stages sont construits de manière à évoluer, à ancrer, à se centrer, à équilibrer l’énergie déployée et l’énergie intérieure, à « donner et recevoir » comme le flux de la vie.

Ce parcours de femmes est à la fois un temps de ressourcement, de liberté pour soi et des partages chaleureux authentiques avec d’autres femmes (ou sourcières puisque les femmes sont à la source de beaucoup de réalisations) : une vraie source de chaleur humaine !

Nadège :

J’ai découvert le parcours du Féminin Sacré lorsque Véronique l’a présenté au cours de Biodanza. J’ai tout de suite ressenti un fort désir d’y participer. L’expérience de ces 5 weekends fut fantastique. J’ai renoué avec la petite fille intérieure que j’avais complètement abandonnée… maintenant, elle m’apporte spontanéité et joie au quotidien : que du bonheur.

J’ai aussi pris conscience des conditionnements que j’avais forgés depuis des années. . . je les ai pleinement accueillis puis progressivement ils se sont dissous : ce qui me procure beaucoup de légèreté. Véronique m’a appris à laisser s’exprimer chaque émotion qui me traversait, à les accueillir une à une avec beaucoup d’amour, ce qui m’a permis de dénouer de nombreuses tensions physiques mais aussi mentales !

Mon cœur s’est énormément ouvert durant ce parcours entre femmes où des liens intenses se sont tissés. J’ai découvert ce qu’est vraiment la sororité : c’est au-delà des mots. . . Il faut la vivre, l’expérimenter pour en ressentir TOUS ses bienfaits.
Ce parcours fut parfaitement orchestré par Véronique qui est très attentive à chacune et à la bonne cohésion du groupe. Elle a vraiment rendu pour moi cette expérience magique.

C’est une femme extraordinaire.

Ghislaine :

Le parcours de femmes : une réconciliation avec moi-même.

Un lâcher prise avec la dépendance affective.

Véronique a fait preuve de beaucoup de générosité en termes de temps,  d'implication pour m'aider par diverses pratiques ou vivencias à me retrouver telle que je suis, à me sentir femme, à développer mes sensations corporelles, m'autoriser à exprimer ma créativité bref m'éveiller.

Le groupe de femmes a fonctionné dès le premier week-end. L'ambiance,  la générosité dans la créativité est montée crescendo au fil du temps. Un tel réseau m'est précieux et j'éprouve beaucoup de gratitude envers ce groupe et bien sûr notre facilitatrice Véronique.

Je recommande vivement ce parcours à toutes les femmes.

Agnès :

3 ans de deuil, 2 ans de Biodanza, 2 parcours entre femmes : l’envie de vivre !

Au commencement fut une rencontre de cœur à cœur avec Véronique. Je cherchais alors un cours de danse africaine, j’ai trouvé la Biodanza.

Le premier parcours m’a permis de contacter des forces que je croyais éteintes à tout jamais : la joie, l’amour, la sororité... Danse après danse, mon corps s’est libéré et ma vie s’est mise en mouvement. Dimanche après dimanche, j’ai fait connaissance avec mes polarités masculines et féminines. Je me suis rencontrée, reconnectée au vivant.

Le deuxième parcours m’a invitée à aller dans mes profondeurs, à revisiter mes blessures, mes zones d’ombre. Ca n’a pas toujours été confortable. Forte de la présence de chaque femme, de chaque soeur, forte de la qualité de présence de Véronique et de la puissance et de la variété de ses propositions, je me suis abandonnée à ce qui était présent en moi. Week-end après week-end, je me suis dépouillée. Mon cœur s’est ouvert, mon corps s’est libéré, mon âme s’est apaisée.

J’ai repris goût à la vie avec une conscience d’être plus profonde, plus reliée et plus légère !

J’ai appris à me donner de la douceur, à ralentir, à m’écouter, à me sentir en sécurité avec moi-même.

La Biodanza est un magnifique outil.

Merci Véronique, tu es un merveilleux chef d’orchestre !

Jeanne :

Je suis, Jeanne, retraitée "active", en quête d'incarnation pleine de qui je suis.

Je pratique la Biodanza depuis 2018 et j'ai également fait le parcours de femmes.

Quand Véronique m'a parlé de ce parcours, j'y voyais un outil d'évolution mais je ne me représentais pas dans cette nouvelle posture qui est la mienne maintenant.

A cette période, la confiance en moi, l'expression orale, l'affirmation de moi étaient vraiment en souffrance.

 Il faut dire aussi que je commençais seulement à accepter mon veuvage.

Je me suis engagée dans le parcours de femmes en septembre.

J'ai alors, avec confiance, Amour, Joie, accueilli les autres femmes, et j'ai été moi-même merveilleusement accueillie.

J'ai - nous avons - cheminé étonnamment vite en sororité, avec bienveillance, attentions soutenantes, affection, partages.

J'ai changé. J'ai avancé et je pense que ce donner-recevoir, l'abandon aux musiques de Biodanza en partage, la présence pleine à Moi, à l'autre, l'acceptation, l'accueil de ce qui est présent en moi-Femme, l'empathie m'ont été d'une grande aide.

Il faut encore cheminer pour me libérer, évidemment.

Cependant, je m'étonne parfois de ma capacité d'affirmation, d'une certaine capacité à poser un non, et enfin, de la joie de prendre soin et de laisser s'exprimer ma féminité.

Gratitudes à Véronique-Femme debout ! Pour la grande qualité de son travail, pour son accueil et sa présence chaleureuse en tout moment difficile ou joyeux.

 

Michèle :

53 ans, divorcée, 2 enfants adultes, infirmière, formée en réflexologie plantaire, vivant dans une petite ville en Aveyron.

Il y a 2 ans, en l'espace d'un mois, j'ai perdu ma mère et me suis séparée de mon mari après qu'il m'ait agressé physiquement (vie commune de 27 ans). Je vivais dépendante de lui, non pas financièrement. J'ai été aidée par mon entourage, mais j'avais du mal à prendre des décisions, par manque de confiance en moi.

Il y a un an, j'ai eu une déception amoureuse qui m'a vexée, blessée. Là, je me suis dit : arrête de te faire mal, les prochaines vacances tu les consacres à te recentrer. J'ai cherché dans les mails -La puce à l'oreille- un we ou semaine de développement personnel, et j'ai trouvé la proposition de Véronique qui m'a intéressée du fait qu'il y ait la pratique de la danse (je suis une fan de toutes les danses, et pratique celles de salons) avec la Biodanza ; les dates tombaient dans mes dispos : c'était un signe !

Le 1er contact avec Véronique m'a confortée dans mon choix.

Ce parcours a été une belle aventure entre femmes. Je ne pratiquais pas la Biodanza : j'ai plongé dedans.

Il y a eu entre nous toutes, 12 femmes, une complicité, une alchimie,  aidée par notre chère facilitatrice.

C'était comme si l'on se connaissait depuis longtemps. On s'est vu évoluer les unes les autres. Je me suis libérée de certaines peurs, je me suis sentie féminine, sans attente, sans enjeu, j'ai appris à me faire confiance, à m'accueillir, à accueillir ce qui se présentait à moi.

Durant les 9 mois du parcours, j'ai signé mon divorce, j'ai acheté un appart seule, cela aurait été impossible sans cette confiance retrouvée, j'ai rencontré un homme avec qui je partage, sans me précipiter, en me respectant, sans me mettre à sa disposition.

Aussi, malgré mon insatisfaction professionnelle, je n'arrivais pas à bouger, et là ça y est j'ai osé, j'ai un rdv pour un changement.

Dans ce parcours j'ai évolué vis à vis des hommes, pour ne pas être en attente, soumise.

Je me sens plus entière.

L'expérience de la sororité a été complicité, respect, partages ; dorénavant j'ai 11 soeurs de coeur !

J'ai senti que j'avais de la valeur, j'ai appris à m'aimer.

C'était très intéressant les divers partages qui faisaient écho à ma propre histoire, où je puisais des réponses pour mes propres questionnements.

Véronique a mis tout en œuvre pour que ça fonctionne : son écoute, ses attentions, l'organisation de l'ensemble des we, intense, surprenante. Faciliter, c'est ça ! Elle nous accompagne avec le coeur, ne juge pas, nous aiguille. J'ai découvert avec elle la Biodanza, la connexion aux divers éléments.

Elle nous a guidé dans l'écoute, le regard, le toucher, la confiance entre nous. Être touchée et toucher, écouter et s'exprimer dans le respect, toujours, s'exprimer par le « je ».

Ce parcours c'est une libération, c'est comme si j'avais défait des noeuds, merci à mes -soeurs- qui ont partagé cette évolution (révolution !), et merci immense à Véronique.

Barbara :

Je suis Barbara. J’ai entendu parler de la Biodanza comme de la danse  accompagnant la traversée de la vie avec plus de légèreté, joie et sérénité. J’avais la sensation que dans ma vie je m’attachais trop aux  souffrances,  à mes divers traumatismes,  que je dramatisais trop là où les situations pouvaient  être vécues avec plus de la facilité, souplesse et insouciance. Je crois que le questionnement « qui suis-je » devenait pour moi plus insistant et urgent !

En suivant joyeusement les cours hebdomadaires de Biodanza avec Véronique, j’ai été tenté de rejoindre le parcours initiatique entre  femmes, réparti en plusieurs week-end.

J’espérais apporter plus  d’équilibre yang/yin à ma personnalité, mon  côté yang étant exorbitant, trop affirmé et je ressentais ma sensibilité, mon émotivité et ma créativité opprimés. Je cherchais également à échapper aux responsabilités trop lourdes,  changer mon regard sur les hommes, sur les relations amoureuses …

Ce parcours a profondément contribué pour moi aux changements intérieurs salvateurs, délivrant des nouvelles facultés énergétiques. En évoluant tout au long de l’année dans un milieu de femmes-sœurs attentives et bienveillantes, j’ai pu traverser les passages difficiles et réhabiliter les parts blessées avec beaucoup plus de facilité et de calme. 

Ce parcours m’a ouverte aussi à une grande prise de  conscience de mes besoins négligés et presque oubliés, de changer le rapport à mon corps auquel je n’avais pas accordé assez d’attention précédemment. Et de devenir plus authentique, consciente et heureuse.

Je souhaiterai dans l’avenir approfondir d’autres parties de moi enocre non dévoilées, descendre dans les « couches souterraines » plus enfouies, mais j’ai besoin de laisser du temps pour une intégration des nouveaux horizons. Je considère ce voyage en profondeur de soi extrêmement nourrissant et libérateur pour chacune de femmes.

© 2019 Véronique Aguilera - Tous droits réservés

Réalisation graphique du site : Alexie Etilé

06 63 10 21 75 - contact@veroniqueaguilera.com

à Montpellier (34)

  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc